Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. Celui-ci se manifeste chez le sportif par différents symptômes, de la simple contracture à la douleur chronique, altérant de toute façon les performances sportives.


Une intervention préventive : dépister les tensions myofasciales malvenues, harmoniser le système ostéo-articulaire, lever les fixations viscérales, pour établir un bilan, pour préparer une épreuve.


Une intervention thérapeutique : pour rééquilibrer de façon très précise les axes articulaires qui ont été perturbés par un choc ; pour effacer les traumatismes mêmes anciens ; après une chute sans traumatisme osseux ni lésions visibles sur une radio ; après une entorse, tendinite, pubalgie… ; essoufflement à l’effort, « point de côté » ; sciatique, cruralgie, cervicalgie, lombalgie… ; stress, manque de concentration, troubles du sommeil.


Une intervention sur la performance sportive : par son action, l’ostéopathe aide à améliorer le pototentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire mais aussi la concentration avant l’épreuve et la récupération après l’effort. 


Chez l’enfant sportif : l’ostéopathie est particulièrement indiquée pour corriger les conséquences des chutes et traumatismes. De manière préventive, des bilans réguliers sont également recommandés pour le suivre dans son développement. Il est intéressant de contrôler les candidats qui se destinent à une activité sportive intense. La conservation de l’équilibre de leur corps permettra de pratiquer le sport durablement.